Accueil du site > Le laboratoire LP3, est une unité mixte de recherche dépendant du CNRS et de l’Université d’Aix-Marseille (UMR 7341). Il mène des travaux sur la physique des interactions lasers impulsionnels - matière afin de développer de nouveaux procédés photoniques.


À la une

Le laboratoire LP3, est une unité mixte de recherche dépendant du CNRS et de l’Université d’Aix-Marseille (UMR 7341). Il mène des travaux sur la physique des interactions lasers impulsionnels - matière afin de développer de nouveaux procédés photoniques.

À la une

Marc Sentis entre à l’Académie des Sciences, des Lettres et des Arts de Marseille

Marc Sentis, directeur de recherche CNRS au LP3, est entré vendredi 10 novembre àl’Académie des Sciences, des Lettres et des Arts de Marseille. La cérémonie d’intronisation s’est déroulée sur le campus Joseph Aiguier du CNRS en présence notamment de Younis Hermès, délégué régional du CNRS en Provence et Corse, Pierre Chiappetta, vice-président recherche d’AMU et Patrick Boulanger, président directeur de l’Académie des Sciences, des Lettres et des Arts de Marseille.

Lire la suite

Publication : vers un contrôle 3D des propriétés du silicium.

Les lasers femtosecondes permettent l’écriture directe de micro-dispositifs 3D avancés mais la technologie reste jusqu’à présent uniquement applicable aux diélectriques transparents. Dépassant cette limitation, les chercheurs du LP3 et de l’IESL-FORTH (MINOS lab) publient la première solution permettant de tavailler à l’intérieur du silicium.

Telecharger la publication
Actualité reprise par Phys.org & CNRS INSIS

Lire la suite

Publication : Une source de rayonnement idéale pour la spectroscopie

Mis en évidence par des signatures spectrales jamais observées pour d’autres sources, des chercheurs montrent au LP3 qu’il est possible de générer par laser des plasmas de compositions variées qui sont uniformes et en équilibre thermodynamique local. Cette source de rayonnement idéale ouvre de nouvelles perspectives en spectroscopie de plasmas, donnant un accès direct à l’étude de structures atomiques et moléculaires. La découverte représente également une percée majeure dans le domaine analytique, ouvrant la voie à l’analyse rapide de matériaux complexes tels que des sols ou des aliments.

Lien vers la publication dans Phys. Rev. E

Actualité reprise par CNRS INSIS

Lire la suite